International

Mathieu Laine – Brexit, cet étrange laboratoire

L’annonce par la Haute Cour de Londres de l’obligation faite au gouvernement britannique d’obtenir l’accord du Parlement pour déclencher la procédure de l’article 50 du Traité européen fixant les modalités d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne résonne à nos oreilles françaises comme un air de « déjà vu » (à prononcer avec l’accent anglais). On se souvient qu’en 2007, le président Sarkozy avait fait ratifier par le Congrès le traité de Lisbonne pourtant rejeté par près de 55 % des Français dans un « non » aux airs de « Frexit » lors du référendum du 29 mai 2005. Teresa May, ardente avocate du « hard » Brexit depuis sa nomination au 10, Downing Street, a immédiatement annoncé son intention de faire appel devant la Cour suprême, plus haute juridiction de Grande-Bretagne.

Malgré les suggestions subtiles mais appuyées de ceux qui, dans l’élite « posh » londonienne, vivent du développement de leurs affaires au-delà des frontières britanniques, le successeur de David Cameron s’est en effet montré ces dernières semaines extrêmement déterminé à imposer une lecture radicale de la séparation dont il a la charge. D’aucuns, adeptes de tactique de négociation, auraient pu déceler derrière une telle posture une agilité redoutable. Venir à la table en brandissant le mandat d’un peuple l’ayant, contre ses propres opinions, mandatée pour une rupture pure et parfaite allège d’entrée de jeu la pression pesant sur des Européens obsédés par l’ambition d’empêcher les Britanniques de se dégager des

Article source: http://www.lepoint.fr/invites-du-point/mathieu-laine-brexit-cet-etrange-laboratoire-03-11-2016-2080485_420.php
Nützliche Links: Montres suisse | Deal du Jour

About the author

Bridgeward