Science/High-Tech

Les iPhone aux batteries usées pourront être débridés, promet Tim Cook

Le patron d’Apple a profité d’une intervention télévisée pour revenir sur l’affaire des ralentissements d’iPhone et des batteries usées. Il explique qu’Apple n’a jamais rien caché à ses clients, mais qu’ils auront à l’avenir le choix de débrider leurs smartphones s’ils le souhaitent.

tim cook.jpg

À l’occasion d’une interview donnée à la chaîne ABC News, Tim Cook, patron d’Apple, est revenu sur l’affaire du ralentissement des iPhone pour cause de batteries usées. Pour rappel, Apple avait dans un premier temps expliqué que la mesure avait été activée pour les iPhone 6 et supérieurs à partir d’iOS 10.2.1, puis pour les iPhone 7 avec iOS 11.2, précisant que l’usure des batteries est un phénomène normal et que la nouvelle gestion de l’énergie appliquée avait pour seul but de prolonger la durée de vie des terminaux en évitant des arrêts inopinés. Dans les faits, les utilisateurs concernés par ce bridage sont témoins de ralentissements gênants au quotidien, jusque dans l’utilisation du clavier virtuel. Face à l’ampleur prise par cette affaire et à ses conséquences désastreuses pour son image, Apple avait finalement changé son fusil d’épaule, s’était excusé, avait reconnu ne sans doute pas avoir suffisamment communiqué sur ces changements techniques, et lancé un programme de remplacement des batteries à 29 € (au lieu de 89 €) — opération permettant aux iPhone concernés de retrouver leurs performances initiales. 

Manque de clarté

Dans cette interview, Tim Cook se dit d’abord surpris de l’ampleur qu’a pu prendre cette affaire, estimant qu’Apple n’a jamais cherché à cacher quoi que ce soit aux utilisateurs d’iPhone. « Lorsque nous avons sorti cette mise à jour logicielle, nous avons bien dit ce qu’il en était, mais je pense que beaucoup de gens n’y ont pas prêté attention« , a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « Peut-être aurions-nous dû être plus clairs à ce sujet« .

Effectivement, lors de la mise à jour d’iOS en version 10.2.1, il n’y a eu aucune levée de boucliers pour dénoncer cette nouvelle gestion de l’énergie et les ralentissements du processeur qui en découlent. Sans doute parce qu’à l’époque, les batteries de la quasi-totalité des iPhone concernés étaient encore en bonne santé, et parce que cette version d’iOS devait d’abord et surtout empêcher certains iPhone touchés par un problème de batterie de s’éteindre sans raison. 

Une fonction qui deviendra désactivable

Dans cette intervention, Tim Cook ne s’est pas contenté de commenter la situation en renouvelant ses excuses à ceux qui ont pu, à un moment  donné, être déçus du fonctionnement de son iPhone ou de la communication d’Apple. Le patron de la firme de Cupertino en a aussi profité pour faire une annonce importante : les utilisateurs d’iPhone auront désormais la possibilité de désactiver le bridage des performances de leurs smartphones, et ce même si leurs batteries sont usées. Il répond par ce biais-là à l’un des reproches souvent faits à la firme dans cette affaire, beaucoup de consommateurs estimant qu’Apple devrait tout simplement donner le choix aux détenteurs d’iPhone de prendre le risque d’user plus rapidement leurs batteries tout en acceptant de voir leurs téléphones s’éteindre dans certaines conditions, pour conserver un niveau de performances plus élevé.

Cette possibilité sera offerte par une prochaine version d’iOS, en marge de la mise à disposition d’un outil de diagnostic plus poussé des batteries. À ce titre, Tim Cook a déclaré que les motivations d’Apple restent toujours « le bien de l’utilisateur » et que ses intentions initiales étaient de faire en sorte que « les téléphones soient toujours prêts à prendre une photo importante ou à réaliser un appel d’urgence« . La question est donc maintenant de savoir quand ces nouvelles fonctionnalités seront proposées ; nous ne le savons pas avec précision, mais il semblerait qu’une version réservée aux développeurs d’iOS 11 qui sortira ce mois-ci permettra d’en avoir un premier aperçu.

About the author

Bridgeward