International

Le SPD divisé sur la participation à un gouvernement

Correspondant à Berlin

Le Parti social-démocrate aura rarement été aussi divisé. Deux mois et demi après les élections fédérales, le SPD a décidé, jeudi, lors d’un congrès à Berlin, d’engager des discussions «ouvertes» avec la CDU/CSU pour donner à l’Allemagne un gouvernement mais sans préjuger de leur résultat. Traumatisé par sa défaite, la pire de son histoire (seulement 20,5 % de voix), en crise existentielle, le SPD hésite et tremble: la base redoute une nouvelle grande coalition, les élus plaident pour gouverner au nom de «la responsabilité», d’autres cherchent une voie intermédiaire comme «tolérer» un gouvernement minoritaire d’Angela Merkel, quelques-uns, très rares, préféreraient de nouvelles élections.

«Le SPD ne doit pas gouverner à tout prix. Mais le SPD ne doit pas refuser de gouverner à tout prix»

Martin Schulz, leader du SPD

«Le SPD ne doit pas gouverner à tout prix. Mais le SPD ne doit pas refuser de gouverner à tout prix», avait lancé auparavant le leader du parti, Martin Schulz, dans un discours qui en a laissé beaucoup sur leur faim. L’ancien candidat a peiné à convaincre les militants de lui confier le mandat de mener les discussions. «C’est le contenu qui compte, pas la forme» du gouvernement, a-t-il assuré. «Toutes les options seront étudiées», a-t-il ajouté. Il n’y a aucun automatisme,

Article source: http://www.lefigaro.fr/international/2017/12/07/01003-20171207ARTFIG00261-le-spd-divise-sur-la-participation-a-un-gouvernement.php
Nützliche Links: Montres suisse | Deal du Jour

About the author

Bridgeward