International

Incendie de Notre-Dame : et soudain, le monde politique français se rassemble dans l’émotion

Written by Bridgeward

Article réservé aux abonnés

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron et sa femme Brigitte quittent Notre-Dame de Paris, le 15 avril.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron et sa femme Brigitte quittent Notre-Dame de Paris, le 15 avril. Philippe Wojazer / AP

La cathédrale brûle et soudain la République se fige. Sur le parvis de Notre-Dame de Paris se trouvent le point zéro des routes de France et le point d’arrêt de la politique. Emmanuel Macron devait prononcer, lundi 15 avril, à 20 heures, l’allocution télévisée post-grand débat censée relancer son quinquennat et lui permettre de renouer le lien avec les Français.

Dès 18 h 50, quand les premières flammes sont apparues sur le toit de l’édifice quasi millénaire, le fétu de l’actualité s’est trouvé balayé. Allocution reportée sine die. « Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Emotion de toute une nation, a tweeté le président de la République. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous. »

About the author

Bridgeward