Économie

EN DIRECT – Très forte explosion accidentelle ce matin, rue de Trévise dans le 9e arrondissement de Paris – Au moins 20 blessés dont deux en urgence absolue – Les secours sont sur place – Photos et vidéo – Le Blog de Jean

17h50: Les  deux pompiers tués lors de l’explosion de la boulangerie rue de Trévise, ce matin ont vu leur identité révélée ce soir par les autorités. Il s’agit du caporal-chef Simon Cartannaz, 28 ans, 5 ans de service, de la caserne de Château-d’Eau, également volontaire à Chambéry, et de Nathanaël Josselin, 1re classe, 27 ans, père d’un enfant de 3 ans.

16h17: Une touriste espagnole est morte samedi dans l’explosion accidentelle due au gaz survenue dans un immeuble à Paris, a indiqué à l’AFP le ministère espagnol des Affaires étrangères. Cette femme, qui était en voyage avec son mari, « vient de mourir à l’hôpital », selon cette source. Deux sapeurs-pompiers sont morts, dix personnes ont été grièvement blessées et 37 plus légèrement dans cette explosion, avait indiqué auparavant le parquet de Paris.

15h31: Le commandant Eric Moulin s’exprime devant la presse à propos de l’explosion de la boulangerie. Il indique qu’un sapeur-pompier est resté enseveli près de deux heures sous les décombres. Concernant le bilan, deux sapeurs-pompiers sont morts, 10 personnes sont en urgence absolue dont 3 pronostics vitaux engagés, et 39 personnes sont dans un état léger. « Certains bâtiments sont vraiment détériorés et pourraient s’écrouler à tout moment », précise le commandant.

13h30: La Préfecture de police corrige le bilan de Christophe Castaner – 2 pompiers sont morts mais pas de civils

13h05: Le Ministre de l’Intérieur annonce 4 morts dont deux pompiers et de nombreux blessés. Il pourrait y avoir près d’une quarantaine de blessés à cette heure.

La piste privilégiée est celle d’une fuite de gaz. L’explosion s’est produite alors que les pompiers étaient sur place pour intervenir sur la fuite qui s’est produite dans une boulangerie.

13h00: Quatre morts 12h55: Le point complet à la mi-journée

L’explosion accidentelle due au gaz samedi à Paris a fait douze blessés graves, dont cinq ont leur pronostic vital engagé, parmi lesquels deux pompiers, a-t-on appris auprès des pompiers.

« Douze personnes sont en urgence absolue, dont trois sapeurs pompiers, et 24 personnes sont dans un état plus léger. Parmi les 12 personnes (en urgence absolue), le pronostic vital est engagé pour deux pompiers et trois personnes civiles », a déclaré à la presse sur place le commandant Eric Moulin, des sapeurs-pompiers de Paris. Il y a eu une « explosion grave certainement liée à une fuite de gaz d’origine manifestement accidentelle avec des poches de gaz qui ont explosé.

Le bilan humain est lourd et grave », a déclaré vers 10H30 sans autres précisions le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui s’est rendu sur place, tout comme le Premier ministre Edouard Philippe, la maire de Paris Anne Hidalgo et le procureur de Paris Rémy Heitz. Selon le bilan des pompiers, il y aurait 12 personnes gravement blessées dont 5 avec un pronostic vital engagé.

L’explosion a eu lieu « au moment où des gens étaient dans la rue et les pompiers à l’intérieur » de l’immeuble, a précisé M. Castaner. Voitures renversées et vitrines soufflées Elle s’est produite vers 09H00 au 6 rue Trévise, où se trouve une boulangerie, dans le IXe arrondissement de la capitale.

Dans la rue enfumée jonchée de verres et de débris, des immeubles et des commerces ont les fenêtres et les vitrines soufflées, des voitures sont renversées ou totalement détruites, calcinées, témoignant de la force de l’explosion, ont constaté des journalistes de l’AFP. « Je dormais et j’ai été réveillée par l’effet de souffle.

Toutes les fenêtres de l’appartement ont explosé, toutes les portes qui étaient ouvertes sont sorties de leurs gonds », raconte à l’AFP Claire Sallavuard, qui habite au 3e étage de l’immeuble où l’explosion s’est produite. « On était tous en train de dormir et là on entend un bruit, on a cru que c’était un séisme », témoigne aussi à l’AFP une adolescente d’une rue attenante. « On est descendus et on a vu un immeuble en feu », ajoute son frère. « Pour sortir de la chambre j’ai dû marcher sur la porte, les enfants étaient paniqués, ils pouvaient pas sortir de leur chambre », poursuit Claire Sallavuard.

Quelque 200 pompiers ont été engagés, et un large périmètre de sécurité a été établi.

A l’entrée d’une rue voisine, à quelques dizaines de mètres du lieu de l’explosion, une dizaine de personnes blessées notamment à la tête, étaient en train d’être soignées en milieu de matinée.

Dans les rues, plusieurs touristes, valises à la main, évacuaient les nombreux hôtels de cette zone centrale de la capitale parisienne, a constaté une journaliste de l’AFP.

D’autres sortaient en robe de chambre ou finissaient de s’habiller précipitamment dans la rue en sortant des immeubles et hôtels voisins.

Un homme pieds nus l’air hagard les cheveux blanchis par la poussière était pris en charge par les secours.

Une femme âgée, encore en pyjama sous sa robe de chambre, a dû aussi utiliser une échelle de pompiers pour évacuer un appartement situé au 2e étage de l’immeuble.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête confiée à la direction régionale de la police judiciaire pour identifier notamment l’origine du sinistre.

11h50: Nouveau bilan : 12 personnes en urgence absolues dont 3 pompiers, 2 sont entre la vie et la mort – Des dizaines de blessés – 200 pompiers mobilisés – La fuite de gaz est l’hypothèse privilégiée

11h26: Selon une source policière à France 3, un pompier est porté disparu après l’explosion dans une boulangerie, rue de Trévise, à Paris.

10h55: Deux hélicoptères se sont posés Place de l’Opéra à Paris pour évacuer les blessés les plus graves

10h51: Le point sur la situation

Au moins 20 personnes ont été blessées dans une violente explosion qui a secoué la rue de Trévise, située dans le 9e arrondissement de Paris. Des équipes de secours quadrillent le secteur et un hélicoptère survole la zone afin de prendre en charge les victimes. La préfecture de police de Paris a demandé aux habitants et aux usagers d’éviter le secteur. Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, se sont rendus sur place.

Pour le moment, la piste de l’accident est privilégiée. « Nos pompiers étaient en train d’intervenir sur un incendie », explique Christophe Castaner, qui évoque « une explosion certainement liée à une fuite de gaz ». Cette explosionest « d’origine manifestement accidentelle », selon les premières constatations. Près de 200 pompiers et une centaine de policiers sont mobilisés sur le drame.

10h27: Le Premier ministre, Edouard Philippe, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner et la Maire de Paris viennent d’arriver sur place

10h08: Au moins 20 blessés dont deux en urgence absolue (France Info)

.

.

09h59: Nouvelles photos et vidéos

#Explosion #Paris9 pic.twitter.com/Jri8IJIHn5

— matthieucroissandeau (@croissandeau) 12 janvier 2019

 

 

09h43: Environ 15 personnes dont un pompier ont été blessées. Sept à huit véhicules ont été dévastés par les flammes, indique une source policière à Europe 1, pointant un possible risque de surexplosion. Sur Twitter, la préfecture de police fait état d’une « forte explosion rue de Trévise » et recommande d’éviter le secteur.

09h35 : Selon BFM TV, c’est une fuite de gaz qui serait à l’origine de cette explosion qui aurait touché une boulangerie et un immeuble. Il y aurait de nombreux blessés et certaines seraient encore sous le décombres. le quartier a été évacué.

09h32: La préfecture de police de Paris a fait, à 9h24 ce 12 janvier, qu’une intervention des pompiers était en cours «pour un incendie dans un commerce suivi d’une forte explosion rue de Trévise dans le 9ème». «Evitez le secteur et laissez le passage aux véhicules de secours», a ajouté la préfecture.

09h24: Très forte explosion ce matin, rue de Trévise dans le 9e arrondissement de Paris (Préfecture de police)

About the author

Bridgeward