Science/High-Tech

Apple vend moins d’iPhone, mais les vend mieux (et plus cher)

La société de Tim Cook a dévoilé ce 1er février ses résultats financiers du quatrième trimestre 2017 (qui correspond à son premier trimestre fiscal 2018), traditionnellement le plus important pour la marque. Un nouveau record historique est établi avec 88,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires (en hausse de 13 % par rapport à l’année précédente) et 20,1 milliards de dollars de bénéfices. Comment expliquer ces résultats alors que les iPhone se sont moins bien vendus qu’à Noël 2016 ?

Merci l’iPhone X !

Avec 77,3 millions d’iPhone écoulés entre octobre et décembre 2017, Apple fait moins bien que les 78,2 millions qui avaient trouvé preneur durant le dernier trimestre de 2016.
Pourtant, malgré cette baisse de 1 %, la société accroît ses recettes tirées de l’iPhone de 13 %. Si elle ne donne jamais les détails modèle par modèle, on peut toutefois en déduire que l’iPhone X – même s’il s’est moins bien vendu que prévu comme le disent plusieurs analystes – est commercialisé à un prix que les clients sont prêts à payer. Il permet au passage à Apple d’améliorer encore un peu plus sa marge globale qui s’élève désormais à un peu plus de 38 %.

L’iPad surnage dans un secteur en déclin

Alors que le marché de la tablette a enregistré, selon IDC, son douzième trimestre consécutif de baisse, les modèles d’Apple se vendent bien. Avec plus de 13 millions d’exemplaires (en hausse de 1 % d’une année sur l’autre) et un chiffre d’affaires lui aussi en hausse de 6 %, la stratégie d’Apple misant sur la diversification et la montée en gamme semble payer.
C’est le troisième trimestre consécutif au cours duquel les ventes de tablette d’Apple sont à la hausse. Loin, toutefois, des sommets des années 2013/2014.

Le couac des Mac

C’est la seule catégorie de la marque où tous les signaux sont au rouge. Aussi bien le nombre de machines vendues (5,1 millions) que sur le chiffre d’affaires (6,8 milliards de dollars) sont en baisse de 5 %.
L’explication n’est pas à chercher très loin. Tout d’abord, il manque toujours une machine d’entrée de gamme du côté des portables. Vu leurs tarifs, les MacBook ne peuvent prétendre à ce rôle. Le successeur de l’iconique MacBook Air se fait plus que jamais attendre. Ensuite, les MacBook Pro sont sans doute populaires mais ont rebuté bon nombre d’acheteurs potentiels à cause de leur connectique ou de leur faible évolutivité.
L’année 2018 devrait être meilleure, Apple a fini de redéployer ses gammes Pro et devrait continuer à structurer ses offres Mac et iPad.

Le boom confirmé des services

Avec 8,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires, les services confirment leur place de second poste de recettes d’Apple – toutefois loin derrière l’iPhone – en progression de 18 %. Ils comprennent aussi bien les abonnements Apple Music (30 millions), les services de stockage iCloud, les contrats de garantie Apple Care ou les commissions prélevées sur les paiements effectués par Apple Pay.
Notons toutefois que jusqu’à présent la progression des services étaient constantes de trimestre en trimestre. Or pour la première fois depuis qu’Apple met l’accent sur les services, on observe certes une progression par rapport au même trimestre de l’année précédente, mais une très légère baisse par rapport au trimestre précédent.
Cependant, il ne faut pas y voir le début d’une baisse mais plutôt l’effet d’un trimestre fiscal un peu plus court. Avec une base installée de 1,3 milliard d’iPhone, iPad et Apple Watch en circulation, d’après Tim Cook, l’activité devrait connaître encore une importante croissance.

Les « autres produits » pas si négligeables

Même si on ne dispose toujours d’aucun chiffre détaillé, les ventes de l’Apple Watch Series 3 semblent satisfaisantes. D’après la marque, la dernière version en date de sa montre connectée se vend deux fois mieux que la Series 2.
Apple n’a jamais autant vendu d’Apple Watch que depuis le dernier trimestre. Cette catégorie « autres produits » inclut aussi les AirPods, les Apple TV, les appareils Beats ou encore les iPod touch. Elle représente désormais plus de 5,4 milliards de recettes, en augmentation de 36 % sur un an. Si les tendances restent les mêmes, elle pourrait même bientôt dépasser les ventes de Mac.  

About the author

Bridgeward